ACTION - Libérer les talents des jeunes marginalisés dans un environnement médiatique numérique

2019

 

Partenaires du projet :

 

·        E-Juniors, France : coordinateur

·        Future in perspective limited, Irlande

·        Jugend-& Kulturprojekt ev, Allemagne

·        Sihtasutus noored teaduses ja ettevotluses, Estonie

·        Centre for advancement of research and development  in educational technology ltd, Chypre

·        Aklub centrum vzdelavani a poradenstvi, République tchèque

 

Malgré la reprise de l'économie de l'UE après la crise financière, il existe certains sous-ensembles de la population pour lesquels le retour à la croissance n'a eu aucun impact notable. En octobre 2018, le taux de chômage des jeunes dans les pays partenaires participant à ce projet s'élevait à 6,1% en Allemagne ; 12,2% en Irlande ; 19,3% à Chypre ; 21,8% en France, 16,7% en Estonie ; 5,1% en République tchèque (Eurostat).

Si les recherches montrent qu'il n'y a pas d'impact réel à long terme sur les courtes périodes de chômage, l'effet cicatrisant sur les jeunes coupés de la société et de l'économie pendant de longues périodes est considérable et peut avoir une influence négative sur le reste de leur vie en matière d'emploi, de revenu et d'inclusion globale. Les initiatives actuelles visant à lutter contre le taux de chômage des jeunes se répartissent en trois catégories - Prévention - Réinsertion - Indemnisation. Les programmes actuels de lutte contre le chômage des jeunes et de réinsertion des jeunes marginalisés, en particulier pour les NEET (Not in Education, Employment or Training (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire), sont insuffisants pour résoudre le problème de manière concluante et de nouvelles méthodologies, ressources et interventions sont nécessaires.

 

Le terme NEET est largement utilisé et compris au sein de la profession de l'éducation et de la formation. Il y a cependant un léger problème avec cette classification en ce qu'elle tend à définir les jeunes par ce qu'ils ne sont pas, plutôt que par ce qu'ils sont.

Dans le contexte du projet ACTION, lorsque le terme NEET est utilisé, il est invoqué pour désigner les jeunes qui ;

a) sont en marge de l'offre éducative en raison de l'échec de l'offre d'éducation formelle et qui ont quitté l'école sans avoir acquis les compétences nécessaires à l'emploi ou les niveaux de réussite nécessaires pour poursuivre leurs études ;

b) proviennent de milieux défavorisés plus pauvres où l'éducation et la formation n'ont pas été privilégiées au cours des premières années de leur développement et de familles ayant des antécédents de sous-réalisation scolaire ;

(c) ont grandi avec les médias numériques et sociaux intégrés dans leur vie quotidienne.

 

Les partenaires sont très attentifs au groupe cible du projet parce qu'ils croient que la réintégration de NEET ne pourra se faire que par des approches holistiques qui abordent les problèmes individuellement et collectivement.

Pour le groupe cible en question, le projet ACTION propose une réponse en trois volets encadrée dans un environnement de formation à la production de médias numériques et sociaux.

1. Les partenaires se concentreront sur l'élaboration d'un ensemble de ressources d'apprentissage par l'action qui sont complètement différentes de l'offre formelle qui a échoué dans le passé. Les ressources d'apprentissage par l'action utiliseront des ressources d'apprentissage intégrées basées sur l'enquête pour libérer les talents des jeunes marginalisés et leur permettre d'acquérir des compétences transversales de grande valeur, essentielles à l'inclusion, au développement personnel et à l'emploi.

2. La formation sera dispensée dans un environnement d'apprentissage en équipe " échafaudé " pour s'assurer que les apprenants ont l'appui de leurs pairs tout au long du processus de formation.

3. La formation sera entièrement construite dans un cadre de production de médias numériques et sociaux où il existe des rôles potentiels et des opportunités pour les individus de tous les types de personnalité permettant aux membres du groupe cible de participer et d'apprendre selon leurs propres préférences individuelles.

 

 Communiqué de presse Mai 2019


 NEWSLETTER