60+VC – 60+ Virtual Culture

Erasmus +
17 mois: 2016-2018

Coordinateur: Zolty Parasol (Pologne)

 

Partenaires: Association E-Seniors (France), Associazione Innovamentis (Italie), Glafka (République Tchèque)

 

60+ Virtual Culture est un projet visant à construire un partenariat stratégique entre quatre organisations de République Tchèque, de France, de Pologne et d’Italie pour bénéficier à l’enseignement des adultes. Chacun a d’ores et déjà de l’expérience dans l’aide aux personnes e-exclues et/ou exclues de la vie culturelle, notamment les seniors.

Le fait que l’offre éducationnelle ne suit pas assez rapidement les besoins évoluant en matière de nouvelles technologies et de nouveaux outils résulte souvent du fait des maigres compétences des personnes travaillant avec les seniors. Les formateurs de plus de 50 ans et ayant des compétences remarquables dans l’enseignement font en même temps face à certaines difficultés lorsque arrivent les nouveautés numériques. De plus, de nombreuses personnes travaillent pour les seniors sont jeunes avec une approche dynamique et des connaissances dans le domaine des nouvelles technologies, qui connaissent les nouvelles applications, les nouveaux outils et les nouveaux appareils. Peu de monde est conscient de ce fossé numérique entre les générations. Les jeunes et les seniors ont une approche complètement différente de la réalité virtuelle et les tentatives pour former les seniors aux outils créés par les plus jeunes sont à la fois difficiles et inefficaces.

L’objectif de ce projet est de créer un programme de formation pour les seniors en garantissant :

-         L’apprentissage des connaissances en informatique et des nouvelles technologies pour faciliter la vie quotidienne d’un citoyen européen

-         L’apprentissage de l’anglais comme outil de communication avec des personnes tierces

-         La promotion des habitudes pour participer à la vie culturelle autour de chez soi mais aussi dans le monde en utilisant les nouvelles technologies et les applications (ex : visites virtuelles de musée)

-         L’échange d’expérience culturelle afin de trouver des intérêts communs

Le projet inclut des groupes de seniors des plusieurs Etats membres de l’UE, chacun avec le même nombre de participants ayant un profil similaire. Les formateurs du programme travaillent en binôme : le premier formateur doit avoir plus de 60 ans et de l’expérience en informatique, tandis que le second doit être un expert des nouvelles technologies âgé de plus de 18 ans. La combinaison de leurs compétences permet un meilleur apprentissage des stagiaires seniors qui autrement seraient e-exclus. Les tandems auront la chance d’améliorer leurs compétences et deviendront des formateurs idéaux à destination du public senior (à la fois l’expertise technologique et l’approche appropriée pour les besoins des stagiaires seniors). Les seniors travaillent eux aussi en binôme.

 

Les stagiaires seniors participant à des événements culturels dans leur ville de résidence. Lors de plusieurs réunions virtuelles via Skype e-mails ou d’autres moyens de communication, ils pourront rapporter leur expérience à l’ensemble des partenaires du projet. La possibilité de participer à des sorties culturelles avec d’autres participants permettra de briser les éventuelles barrières telles que la peur d’aller seul dans un lieu inconnu, la peur d’un prix trop élevé (réductions sur les tarifs de groupes), les obstacles de communication (les personnes connaissant des problème d’audition ou de vue qui doivent être supportés par le reste du groupe), des barrières géographiques (covoiturage pour des villes lointaines ou visites de musées virtuelles). Le partage des expériences culturelles améliorera également l’anglais et une meilleure compréhension des nouvelles technologies, qui permettra la création de contenus basés sur de nouvelles applications telles que des vidéos ou des blogs.

Une des priorités du projet est finalement de combattre les barrières et les stéréotypes car il est de coutume parmi les seniors d’avoir des idées sur les autres basées sur les stéréotypes ou les rancunes historiques. Le fait de travailler ensemble leur permettra de voir les similarités plus que les différences (problèmes d’âge) qui peuvent aboutir à des relations basées sur le dialogue et la compréhension mutuelle.